L’Initiative pour une Suisse libre de pesticides de synthèse offre une chance unique de transformer l’agriculture suisse et d’atteindre des objectifs environnementaux et de garantir à tout le monde l’accès à des aliments durables et sains. C’est pour cela que les trois organisations agricoles que sont Demeter Suisse, Bio Suisse et l’Association des petits paysans (VKMB) qui représentent près de 8000 familles paysannes disent clairement OUI à l’Initiative sur les pesticides le 13 juin.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’agriculture sans pesticides de synthèse est déjà économiquement rentable aujourd’hui

Il est largement connu que les pesticides de synthèse constituent une menace pour la santé publique et l’environnement ; ce n’est pas contesté par la science. « L’utilisation de pesticides de synthèse est actuellement inutile, car ils détruisent les bases naturelles et économiques de la production agricole en Suisse, » explique Christian Vessaz, vigneron et membre du comité de Demeter Suisse. Les paysan•nes qui renoncent aux pesticides de synthèse montrent qu’il est possible d’être économiquement rentable tout en protégeant la santé publique et l’environnement.

Faisable – 10 ans de période de transition – assez de temps pour changer

Il faut du temps pour changer l’agriculture. L’Initiative pour une Suisse libre de pesticides de synthèse donne le temps nécessaire. Avec la période de transition qu’elle prévoit, elle crée les conditions pour que toutes les exploitations agricoles de Suisse puissent passer à une production sans pesticides de synthèse et s’adapter aux nouvelles conditions-cadres. Elle donne aux agricult•rices la sécurité de planification nécessaire et elle veillera à ce que les fonds nécessaires soient accordés dans ce domaine pour améliorer encore la recherche et le développement d’une production agricole sans pesticides de synthèse. « L’Initiative sur les pesticidesnous donne assez de temps pour transformer l’agriculture suisse sans que certaines exploitations restent sur le carreau, » résumeRegina Fuhrer-Wyss, présidente de l’Association des petits paysans VKMB.

Raisonnable – des règles équitables pour toustes

Pour protéger l’agriculture suisse, l’Initiative pour une Suisse libre de pesticides de synthèse prévoit qu’après son adoption, l’agriculture, les pouvoirs publics, les privés et les entreprises doivent renoncer à utiliser des pesticides de synthèse. Et à l’avenir, tous les aliments importés en Suisse devront être produits sans ces dangereuses substances. « Ces règles créent des conditions équitables pour tou•tes et empêchent des produits alimentaires de moindre qualité d’inonder nos marchés, » constate Karine Contat, membre du comité de Bio Suisse.


Les trois organisations paysannes Demeter Suisse, BioSuisse et l’Association des petits paysans VKMB appellent paysan•nes et consommat•rices à prendre position pour une agriculture durable et à dire OUI à l’Initiative sur les pesticides le 13 juin.

Lien vers photos et dossier media